Des cartes pour comprendre le monde (en cours)

Introduction :



De nos jours, le monde évolue sans cesse, en raison notamment de la fin de la guerre froide, qui a entraîné des nouvelles dynamiques à l’échelle mondiale. Ainsi, le monde est devenu très complexe face à un contexte économique et politique en constante évolution. L’apparition de nouvelles inégalités à différentes échelles, la mondialisation croissante ou encore une certaine fragilisation des sociétés ont ainsi participé à la complexification du monde dans lequel nous vivons. Ces nombreux changements peuvent être étudiés grâce aux planisphères, qui sont des outils d’analyse permettant d’étudier tous ces changements et de mieux comprendre le monde.
Cependant, la carte ne représente pas seulement un outil d’étude géographique, mais aussi un outils politique, dont l’aspect diverge selon le pays où elle a été créée. Effectivement, selon le choix du créateur de la carte, une vision précise d’un phénomène peut s’imposer. Il peut par conséquent s’agir d’un outil de manipulation ou de propagande.

La carte est donc un outil qui permet de représenter la réalité de manière simplifiée. Il s’agit d’une représentation à plat et à petite échelle d’une planète sphérique, qui entraîne certaines déformations à divers niveaux.

I- Comment comprendre et critiquer une carte ?



Il existe des cartes de différentes natures, ayant des objectifs variés :

Tout d’abord, la carte descriptive a pour fonction de décrire et localiser des phénomènes de manière précise. Par exemple, on peut trouver des cartes sur les reliefs, les villes ou encore la végétation.

Ensuite, la carte analytique, dont la construction est basée sur des statistiques, permet de représenter des phénomènes abstraits. Ce type de carte comporte une légende permettant de hiérarchiser la variable étudiée. Nous pouvons en cela prendre comme exemple le PIB, la densité de la population ou encore l’IDH.

La carte de synthèse combine quant à elle différents ensembles géographiques classés par thèmes. Ce type de carte repose sur une problématique et est le résultat d’une réflexion.

La carte par anamorphose représente de manière déformée le monde afin de donner plus ou moins d’importance à un phénomène. Les superficies ne sont pas respectées, elles sont agrandies ou réduite en fonction de ce qu’elles représentent.

Nous pouvons également observer qu’il existe d’autres types de cartes, tels que :
- La projection de Mercator : Il s’agit d’une carte dite « conforme », car les formes et les angles sont conservés. Cependant, les superficies sont altérées et cette altération s’accentue à mesure que l’on s’éloigne de l’équateur. Ainsi par exemple, le Groenland apparaît beaucoup plus gros, étant en réalité 14 fois plus petit que le continent africain.



Source de l’image : http://alabamamaps.ua.edu/contemporarymaps/world/world/world2c.jpg

- La projection polaire : Il s’agit d’une représentation centrée autour du pôle Nord ou du pôle Sud. Ce type de carte permet de mieux représenter les flux entre les pays notamment, car aucun pays ne se trouve au centre et cela permet de mieux dépeindre des phénomènes tels que la mondialisation.



Source de l’image : http://histoiregeographieapaulclaudel.blogspot.com/2014/10/des-cartes-pour-comprendre-le-monde.html

- La projection de Peters : Cette carte respecte les surfaces mais pas les formes des continents. Ce type de carte permet de redonner de l’importance à certaines zones du monde telles que l’Afrique ou l’Amérique du Sud. La projection de Peters ainsi souvent utilisée à des fins politiques.



Source de l’image : https://www.tuto-carto.fr/post/projections/

Les cartes peuvent comporter de nombreux figurés, qui apparaissent comme des éléments déterminants pour leur lecture et leur compréhension. Ainsi, il existe différents types de figurés qui sont choisis afin d’influencer sur la manière dont on perçoit les diverses représentations du monde. Il existe trois types de figurés, qui sont les figurés ponctuels (villes, sites particuliers…), les figurés linéaires (flux, routes…) et enfin les figurés de surface (forêt, pays, région…).

L’échelle est en outre déterminante, car elle permet de mettre en avant divers phénomènes. Notamment, une carte à l’échelle mondiale et une carte à l’échelle régionale ne montrent pas les mêmes phénomènes. Les nombreuses échelles permettent par conséquent d’appréhender le monde complexe de manière plus ou moins précise. Par exemple, le cartes ci-dessous nous présentent toutes les deux le territoire Européen, mais la deuxième est centrée sur la France, et ce changement d’échelle permet ainsi de découvrir des détails différents, dans ce cas entre autre les régions françaises.



Source de l'image : http://www.amicarte.fr/carte-europe-libre-de-droit/



Source de l'image : http://www.amicarte.fr/carte-de-france-2016-region/

Il existe également plusieurs seuils, permettant à mesure qu’ils se précisent de percevoir des informations de manière plus ou moins nuancée.

Il faut aussi faire attention au centrage lors de la lecture de carte, car les espaces placés au centre montrent souvent une vision du monde particulière. Par exemple, une carte européanocentrée diverge d’une carte centrée sur l’Amérique, qui a souvent pour objectif de montrer la puissance américaine et l’importance de ce pays à l’échelle mondiale.

Enfin, il apparaît donc que les cartes peuvent faire passer un message, en montrant un point de vue particulier. Il faut ainsi se questionner sur l’auteur de la carte étudiée afin de déterminer le message éventuel se trouvant dans la carte.


II- Une grille de lecture géopolitique du monde



Tout d’abord, la géopolitique désigne le fait d’étudier les différents rapports entre les Etats à l’échelle mondiale, qu’il s’agisse de relations diplomatique, mais également de conflits. On réalise ainsi une sorte de hiérarchie entre les différents Etats, au sommet duquel se trouverait les pays développés tels que les Etats Unis et les pays de l’Union Européenne.

Depuis la fin de la guerre froide, nous pouvons observer la modification ou l’apparition de certains conflits à l’échelle mondiale. Effectivement, les Etats sont impliqués dans des conflits divers, que ce soit entre les différents pays (conflits interétatiques) comme entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, mais également au sein d’un même Etat, comme par exemple Bachar El-Assad en Syrie. Ces types de conflits sont déterminants, car dans certains cas ils peuvent notamment aboutir à la séparation d’un Etat. Ils définissent aussi qui détiendra le pouvoir et par conséquent les ressources du pays, fondamentales dans une économie mondialisée. Le terrorisme fait également partie des conflits, et pose de nombreux problèmes à travers le monde, comme par exemple Al Qaïda. Il existe ainsi de nombreux types de conflits ayant pour origine différents facteurs, dont nous pouvons citer la religion, la politique ou encore les revendications territoriales.



Source de l'image : https://www.la-croix.com/Monde/conflits-oublies-2017-10-05-1200882246



Source de l'image : https://mondediplo.com/maps/caucasusmdv49

Cependant, en dépit de ces nombreux conflits, il existe des organisations regroupant plusieurs Etats et ayant pour objectif de tenter d’établir la paix en raison notamment d’une prise de conscience face à des coûts économiques et humains trop élevés. Par exemple, l’OTAN et l’ONU sont des organisations participant à diverses opérations militaires dans le monde entier.

En outre, afin de pouvoir observer ces différents conflits il fait effectuer un changement d’échelle, car il existe par exemple des conflits régionaux qu’il est nécessaire d’étudier de plus près afin de pouvoir les comprendre. A l’inverse, une vision plus globale du monde permet d’étudier la complexité et la diversité des conflits.

De plus, ne nos jours, le monde est dirigé par seulement quelques pays et le nombre d’Etats a tendance à augmenter depuis la fin de la seconde guerre mondiale, à travers notamment la séparation d’un Etat en deux pays distincts. Cependant, l’apparition des pays émergents a tendance à remettre en cause ce système, et certains pays prennent de plus en plus d’importance au sein de la géopolitique actuelle, comme par exemple la Chine ou l’Inde. Cependant, en dépit de cela, il nous apparaît que les Etats semble perdre de l’importance, par l’apparition de nouvelles organisations. Nous pouvons en cela citer l’Union Européenne ou encore le Mercosur en Amérique latine.



Source de l'image : https://www.aca.org.br/2018/07/18/em-carta-industrias-brasileira-e-alema-defendem-acordo-mercosul-ue/

Enfin, nous pouvons dire que les enjeux politiques que nous avons évoqués laissent de plus en plus la place à d'autres conflits et rivalités de nature cette fois-ci économique. Cela s'explique par la mondialisation, qui a entraîné un essor des flux monétaires, de marchandises ou encore de personnes.
Nous pouvons donc ajouter à l'analyse géopolitique du monde actuel l'étude géoéconomique de celui-ci, dans le but de donner de nouvelles explications à la hiérarchie entre les Etats et à la prédominance de certains d'entre-eux tels que les Etats Unis.

Dernières fiches sorties

Nous créons constamment du nouveau contenu, vous pouvez le découvrir ci-dessous.